Le leadership en question (s)

Partage ça:

Le leadership est un des domaines de recherche les plus étudiés au monde. L’un des sujets les plus populaires dans la communauté des affaires, le secteur politique, militaire ou encore communautaire. C’est aussi la compétence la plus recherchée chez les employeurs. Il va sans dire que le leadership fait et fera encore couler beaucoup d’encre… 

Et pourtant… qu’est-ce qui n’a pas été dit sur le leadership? 

Actuellement, plus de 500 mille livres ont été publiés sur ce thème1. Sur le plan organisationnel, le développement des compétences en leadership est largement intégré aux processus de formation continue et de mobilisation du personnel. 

Si vous effectuez une recherche dans Google avec le seul mot LEADERSHIP, vous trouverez plus de 805 millions de résultats!  ( En 2013, le chiffre était  300 millions de résultats )

Parmi ce foisonnement d’informations, d’approches, de concepts, et d’outils existants, quelles sont les compétences essentielles à développer pour être un leader efficace au 21e siècle? 

Selon moi, l’une des compétences indispensables au leader ef cace est la capacité à pratiquer, sinon à maîtriser l’art du questionnement puissant2. 

Cette citation d’Albert Einstein l’illustre avec brio : « Si je disposais d’une heure pour résoudre un problème et que ma vie en dépende, je consacrerais les 55 premières minutes à dé nir la question appropriée à poser, car une fois cela fait, je pourrais ré- soudre le problème en moins de 5 minutes. » 

Autrement dit, si vous ne vous posez pas la bonne question, vous n’aurez pas la bonne réponse et  finalement vous n’obtiendrez pas les bons résultats. 

À notre époque, l’exercice d’un leadership efficace devient de plus en plus complexe, sollicitant et exigeant. Les attentes face au leader sont élevées et les défis sont permanents. 

Le leader doit exceller, performer,  inspirer, influencer positivement les autres, créer et maintenir de bonnes relations avec son environnement, et ce, dans un temps record ! 

Enfin, toutes ces capacités nécessitent une flexibilité, une faculté d’adaptation, une puissance d’action, de la créativité et un sens de l’innovation hors pair. Le leader, s’il veut avancer, doit pouvoir se poser et poser les bonnes questions, car elles sont une part vitale de la communication. 

Force est de constater qu’il ne se passe pas une journée sans que nous nous posions une multitude de questions soit de manière consciente ou inconsciente. 

Comme le dit Jean-Pierre Fortin,  ancien directeur de Coaching de Gestion, « l’esprit humain fonctionne sur la base d’un jeu continu de questions qu’il se pose et de réponses qu’il se donne ». 

C’est pourquoi un leader efficace aura intérêt à investir dans son habileté à poser et à répondre à des questions puissantes pour optimiser ses résultats. 

« […] Apprendre à réagir à des questions bien pensées … deviendra une capacité stratégique essentielle pour les leaders des organisations qui veulent obtenir des résultats du- rables face aux dé s et aux possi- bilités à court et à long terme 3. » 

Savoir poser des questions puissantes encourage la créativité et la génération de nouvelles possibilités. L’écoute active du leader est le terrain où germent les questions puissantes. 

Savoir poser des questions puissantes, c’est attribuer une responsabilité à l’autre. La personne interpellée par la question a alors l’initiative de construire sa propre réponse pour donner un sens à sa propre réalité, afin d’envisager les pistes d’action qui lui conviennent le mieux pour résoudre ses dé s et améliorer sa qualité de vie. 

Voici quelques questions à vous poser à vous-mêmes et à vos collaborateurs à propos du leadership. Ces questions peuvent servir de base pour générer d’autres questions puissantes. 

  • Selon vous,le leadership est-il la capacité  à mobiliser les meilleurs ou la capacité de permettre à ses collaborateurs de donner le meilleur d’eux-mêmes et de devenir meilleurs?
  • À quoi ressemblerait un leadership efficace au sein de votre organisation?
  • Quelle est votre plus grande responsabilité en tant que leader?


Pour finir, quelles sont les questions que vous vous posez encore à propos du leadership?

Quelles sont celles que vous ne vous posez pas? Ou peut-être même celles que vous évitez de vous poser ?

 

NB : Article  mis à  jour le 12 juin 2017 publié dans sa version originale à l’automne 2013, dans le Bulletin Coach Efficace de l’école Coaching de Gestion.

———————————————

  • 1  Selon J. C. Maxwell, expert mondial en matière de leadership.
  • 2  Le questionnement puissant est un des outils essentiels utilisés par les coachs qui permet la construction de sens. L’art du questionnement puissant
    est l’art de poser des questions sans en imposer des réponses. En grande partie constitué de questions ouvertes, parfois de quelques questions fer- mées, le questionnement puissant éveille la curiosité, stimule la créativité, provoque la ré exion et l’ouverture vers de nouvelles possibilités. Pour en savoir plus sur le questionnement puissant, consultez l’article de Marcel Gemme, MCC : coachoption.ca/article.asp?i=29
Avatar
Partage ça:

3 réflexions sur “Le leadership en question (s)”

  1. Avatar

    Une question que je me pose toujours depuis des années sur le leadership. Est ce que cela s’apprend vraiment? Ne sommes nous pas tout simplement des leaders en puissance qui nous ignorons. De fait, selon les responsabilités qui nous incombent dans nos activités professionnelles et/ou privées, nous avons parfois besoin pour performer d’un accompagnement mais non d’une formation pure en leadership. Il me semble que c’est justement cela qui échappe à tant de personnes qui font tant d’écrits dessus. Il n’est peut être pas aisé d’accepter son leadership naturel et beaucoup alors se retourne vers la formation, qui pour moi doit être un soutien et un approfondissement. Le meilleur du leadership est d’être soi et pour le coup, savoir donc se poser continuellement les bonnes questions pour que l’ensemble d’une équipe grandisse. Voilà ma réflexion de l’instant que m’inspire ce texte.

    1. Avatar

      Belle réflexion Thierry ! Merci beaucoup pour ton partage et ton éclairage.
      D’après moi, le leadership n’est pas un processus figé : c’est un processus évolutif. C’est en même temps une compétence plurielle qui englobe un ensemble de compétences. La capacité à questionner est l’une d’entre elles. Il s’agit plus d’apprendre à (re) questionner sa capacité à questionner en tant que leader plutôt que le leadership en tant que tel car celui-ci englobe un ensemble de compétences. A quel point savons-nous questionner efficacement ? Questionner les grands enjeux, questionner les impasses ? Oui, nous avons tous un potentiel de leadership et nous sommes tous des leaders selon les différentes sphères de notre vie. C’est pourquoi j’aime mieux parler de développement ou de renforcement de compétences en leadership. Qu’en penses -tu?
      Au plaisir de te relire,

      1. Avatar

        Là je retrouve bien ce qui était le fruit de ma réflexion première et j’adhère. Oui, améliorer nos compétences, apprendre à poser ou se poser les questions qui amélioreront encore notre compétence à faire évoluer les autres. Je suis pleinement en phase et tu as raison. A ce moment-là, c’est un accompagnement de leader.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.